Déforestation au Burkina Faso

Déforestation

Le Burkina risque d’être un désert dans un siècle

  By AIB (Agence d’Information du Burkina)

La situation forestière du Burkina Faso est alarmiste. La ministre en charge de l’Environnement, Maminata Traoré, alerte sur un possible désastre.

Le Burkina Faso a perdu plus de 24.870 km² de forêt en l’espace de 11 ans.  Entre 2002 et 2013. Cela représente 9% de son territoire, a déclaré la ministre en charge de l’environnement, Maminata Traoré.  

Les principaux facteurs directs de la déforestation sont l’expansion agricole, l’orpaillage, la demande en bois de chauffe, la surexploitation fourragère et les feux de brousse, explique-t-elle. Elle ajoute que la situation s’est davantage détériorée ces cinq dernières années dans certaines régions du pays, notamment le sahel et le centre-nord à cause du terrorisme.

Près de 80% de la déforestation mondiale est causée par les activités humaines

La région du centre-nord enregistre plus de 650 000 personnes déplacées suite aux attaques terroristes. Cela a accru la pression humaine sur les massifs forestiers et des écosystèmes, notamment les besoins énergétiques, alimentaires et sanitaires, précise le ministère chargé de l’environnement. 

By luxdev

La perte de forêts est accompagnée de l’appauvrissement des terres. 9.234.500 hectares des terres agricoles sont dégradées ces dix dernières années, selon les données de l’organisation non gouvernementale SOS Sahel. Si la tendance se maintient, le Burkina perdra ses forêts et deviendra un désert dans 122 ans, c’est-à-dire, en 2144.

Près de 80% de la déforestation mondiale est causée par les activités humaines dont l’agriculture. Les 20% sont partagés entre la construction d’infrastructures tels que les routes, barrages ; les activités minières et l’urbanisation, rapporte le rapport sur l’état mondial des forêts publié en 2016.

La destruction des forêts affecte l’existence des espèces qui y vivent. Cela pourrait créer un déséquilibre naturel. Elle provoque également l’appauvrissement des sols et favorise le réchauffement climatique, s’accordent les experts en changements climatiques. La campagne 2022 de la journée nationale de l’arbre a permis de mettre en terre près de 11 millions de plants. Cet élan permettra de gagner le combat contre la désertification afin d’assurer aux générations présentes et futures, des services écosystémiques satisfaisants, a déclaré Maminata Traoré.

Siébou KANSIE

Banner Content
This is a Sidebar position. Add your widgets in this position using Default Sidebar or a custom sidebar.